"Pas de Deux"
Accueil du site > Mots > vacances d’hivers

vacances d’hivers

jeudi 29 juillet 2010, par rudolph84

Je ne peux plus croire aux mots, aux phrases, aux émotions écrites. Je lisais tout à l’heure Nelly Leboucher parler de Gaza, elle disait que ce drame, cette boucherie inutile, cette tragédie de tout un peuple, resterait à jamais écrit en majuscule dans l’histoire. Comme j’aimerais qu’elle ait raison, mais je n’y crois pas ! Gaza sera dans le coeur de quelques justes et puis dans toutes les familles amputées d’un membre, lorsque ce n’est pas un membre amputé d’une famille. Mais demandez à un de nos dirigent d’être humain et regardez le se pavaner dans sa voiture de fonction entouré de domestiques garde du corps. Ils trouvent toujours des chiens de garde, la matraque haute et la tête vide. Petite raclure flicarde croyant s’élever en abaissant les autres.

Oui militaires et flics je vous méprise, vous ! les remparts entre leur ignominie et notre incurie. Je place tout mon espoir en Dieu et pris tout les jours afin que sa bénédiction atteigne tous les humains.

Je ne crois pas aux actions d’héroïsme d’un quelconque porteur de sabre. On glorifie les batailles et le sang versé. Il suffit d’un "Avatar" cinématographique pour que les humains les plus doux rêvent de puissance et d’honneur. Pauvres fou, la propagande nous retourne en un instant de trois dimension féerique et nous ouvre par un certain plaisir visuel les portes de l’autosatisfaction. Une bataille gagné, n’a jamais gagné que des tombes. La violence, la guerre, n’apporte jamais aucune solution à aucun problème. 3 mille ans d’histoire nous le prouve s’il fallait encore une preuve... Mais un petit président envoie encore de serviles uniformes faire une mauvaise guerre, au nom d’une mauvaise cause.

Faut-il que nous soyons fou pour préférer l’inepte à la sagesse. Faut-il que nous fêtions des mensonges toujours en lieu et place de la vérité. Jésus n’est jamais né le 24 décembre à minuit, mais depuis 1500 ans la Chrétienté fait semblant d’y croire et veut nous faire croire que cela n’a aucune importance de bâtir sur du sable et du mensonge. Jésus n’est pas un Dieu mais un fils de Dieu, et sa mère non pas une mère de Dieu, mais une femme élue par Dieu.

Mais ce n’est pas Jésus que les gens attendent le 24 au soir, c’est le père noël, tout de rouge vêtu, pendu à des millions de cordes le long de millions de façades Le père noël, le porteur de cadeaux, de bien matériel, celui qui est l’anti-thèse de la spiritualité. l’esprit de noël... pauvre cruche, c’est Jésus ! un cadeau de Dieu le père noël lui n’est qu’un cadeau du diable.

Mais répondez simplement à cette question qui voyez vous le plus aujourd’hui ?

16 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0