"Pas de Deux"
Accueil du site > Photos > Elections 2ème tour

Elections 2ème tour

samedi 5 mai 2012, par rudolph84

Un peu facile d’accuser les "indécis, les dégoûtés" du "massacre social" de ces 5 dernières années. Ouvrez un peu les yeux, c’est "votre démocratie", je dis bien votre démocratie, celle qui est bien éloigné de ce qu’elle pourrait être. Un gouvernement du peuple pour le peuple. Cette démocratie, capitalisé, détournée par les nantis, les oligarques, les familles possédantes de tout bord. Cette démocratie prise en otage par les petits, les idiots, les sans intelligence, qui vote comme on chie, et déposent dans l’urne leur peur, leur envie, leur espoir, mais sans jamais en réclamer le suivi, sans commander la juste suite, sans sanctionner le mauvais gouvernement. Sans exiger les intérêts de nos voix empruntées. Tous les battus d’avance, ceux qui regardent l’orage arriver, qui savent au fond d’eux, que le mal est en face, que tous les jours dans des prisons infâmes, des petits bourreaux assassinent à petit feu l’espoir et toute la grandeur de l’humanité, à coup de mauvais alcool et de mauvaises lois. De mauvaise drogues, celles de l’esprit et du nouvel ordre mondial qui est celui déjà écrit de : Ordo ad chaos ! A coup de viles échéances électorale ou le peuple n’a que le choix de valider les décisions déjà prisent pour eux par des "réservoir à idée" des pseudos philosophes et des menteurs en col blanc.

C’est dit, expliqués déjà dans les fables de la fontaine, mais vous et vos pareils à l’ultime seconde face aux urnes à double fond de la foire aux élections essayez encore de culpabiliser le peuple et de le ramener dans le giron servile de ceux qui façonnent leur propre chaînes.

Laisses moi petit, laisses moi si du moins je ne peux rien changer, ne plus être coupable de donner mon aval à l’inacceptable. Tu peux aller voter, demain, tu pourras dans 5 ans avouer que tu t’es tromper encore une fois, ou tu peux aujourd’hui prendre l’engagement de faire tout ce qui est en ton pouvoir dans ton cœur, ton intelligence et tes tripes de changer ce mauvais film et de chasser les politiques à la solde des marchants d’armes et de médecines douteuses. Non seulement tu acceptes que tes enfant naissent esclave eux aussi, mais tu permets qu’ils apprennent la soumission. Et transmettent à tes petits enfant la même vision, la même servile excuse pour accepter de rester englué dans l’infâme toile de l’histoire.

Laisses moi pleurer de rire, ce que tu proposes avec tes élections, avec les pantins que tu veux faire roi, n’est ni plus ni moins que ce qui à toujours été. Et tu viens me vomir tes bonnes résolutions, il faut choisir le moins pire et le laisser faire pour 5 longues années sans jamais l’espoir du plus petit contrôle sur ce qu’il fera en notre nom. Ne vois tu pas l’ineptie de ta proposition, c’est toi qui fauches la vie et fait de l’espérance un sous produit, quant elle devrait être le moteur de notre évolution.

Votants, jusqu’à l’horreur, un sourire niais au coin de la bouche qui susurrent des mots creux et plats affolant de bêtise commençant invariablement par : "il faut leur faire confiance" ils misent 5 ans de notre vie sur des balivernes et s’obligent à les gober.

Comme si, achetant une maison en ruine, ils se fiaient au promesse du vendeur pour oublier lézardes et trous dans les murs et la toiture. Dès que l’on parle de politique, de démocratie, ce pauvre fou de citoyen perd toute mesure et cesse de raisonner il croit croire et cette "certitude" le rend sauvage, il déambule au dessus du vide en y conviant jusqu’à ceux qu’il aime et qu’il voudrait pourtant protéger.

Fais moi plaisir, si tu vois la république dis lui que je serais en retard, dis lui que c’est une pute ! Parfois elle m’a fait fantasmer mais ne suis jamais tombé amoureux d’elle, jamais les rides de son visage prématurément vieilli et fané par sa mauvaise vie ne mon vraiment convaincu. Et je ne parles pas de ces pauvres femmes qui pour nourrir famille acceptent le sacrifice suprême. Non, je parle des vraies "putes", celles qui aiment cela, celles qui corrompent et salissent. Celles qui se complaisent dans la fange et pourrissent la justesse et la beauté des vrais femmes.

167 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0